Suivez-moi sur Facebook pour découvrir mes recettes exclusives et mes conseils

Les bienfaits du curcuma***

Portrait de mulinsport

Catégorie(s): 

  • Mieux consommer

                                            
                                                                               LES BIENFAITS DU CURCUMA

UNE EPICE SALVATRICE

Le curcuma est une épice d’origine orientale, La médecine occidentale ne s’est intéressée aux effets thérapeutiques du curcuma que depuis quelques décennies seulement.
Le curcuma contient de 4% à 12.3% de curcuminoïdes. Sachez que les épices disponibles dans le commerce, ne contiennent que 1.06% et 5.70%) et que de surcroît, utilisée seule, la curcumine n’est pas assimilée par l’organisme.
En revanche, associée au poivre noir et à un corps gras, la pipérine améliore l’absorption de ces molécules. D’ailleurs, grâce au poivre, l’absorption très mauvaise des curcumines (environ 0,1%) passe à 40% !
La pipérine a la capacité d’inhiber les voies d’élimination de la curcumine et multiplie donc sa biodisponibilité

DES PROPRIETES EXCEPTIONNELLES

-    Inflammations articulaires
-    Rhumatismes, arthrose, arthrite
-     Douleurs musculaires, articulaires, tendinites, névralgies, sciatiques…Il serait même plus efficace que l’hydrocortisone (théorie)
-     Inflammations cardio-vasculaires
-     Le curcuma réduit les inflammations et les lésions de la peau et pendant les radiothérapies
-     Réduction des inflammations du poumon, asthme
-    Régénération des cellules hépatiques (alcool, polluants hépatiques…)
-    Antidépresseur
-    Puissant antioxydant
-    Hépato protecteur : protège le foie et la prostate des toxines …

EN PRATIQUE

Côté cuisine, utilisez de préférence la racine de curcuma fraiche ou la poudre de curcuma, associer toujours du poivre noir moulu ainsi qu’un corps gras (huile de coco, huile végétale mono-saturée comme l’huile d’olive) sans lequel, les principes actifs ne seront pas assimilés.
En revanche pour traiter des pathologies plus importantes (Cancer, arthrose, effets secondaires de chimiothérapie…) le curcuma doit être pris sous forme de phospholipides, car cette forme est directement absorbée par l’intestin grêle.
Soyez vigilant avec les compléments à base de curcuma !